mardi 12 juin 2012

La légende de Larry BIRD


L'une des plus grandes légendes de la NBA, qui a tant fait pour cette ligue professionnelle. La NBA qui connait une grosse baisse d'audience à la fin des années 70 va renaître grâce à la rivalité qui va passionner tout le pays pendant des années, celle qui va opposer deux joueurs qui vont écrire l'histoire du basket, Larry Bird et Magic Johnson. Une rivalité qui va commencer dès l'université. Tandis que Magic Johnson joue dans une université réputée, celle de Michigan State, Larry Bird lui s'inscrit dans une petite université de l'Indiana, dont l'équipe de basket, les Sycamores d'Indiana State évoluent en deuxième division universitaire. Il aurait pu évoluer et faire sa carrière universitaire au sein de la prestigieuse université d'Etat de l'Indiana et de son équipe les Hoosiers coaché par le légendaire Bobby Knight et qui est une sinon la meilleure équipe du pays. Mais venant d'une petite bourgade de l'Indiana, Larry Bird ne restera qu'un mois sur le campus, mal à l'aise au sein de la foule de dizaine de milliers d'étudiants. Il retourne dans son patelin pour bosser, avant de reprendre les cours dans sa petite université, où la légende va naître. Lors de sa dernière saison universitaire, en 1978-1979, Bird conduit son équipe à la victoire lors du tournoi de la Missouri Valley Conference, puis à une participation au tournoi final de la NCAA. 

C'est la première fois de son histoire que l'école dispute le tournoi final de la Division I du championnat de la NCAA. Lors de celui-ci, les Sycamores éliminent Virginia Tech puis Oklahoma et enfin Arkansas en finale régionale pour se qualifier pour le Final Four, disputé à Salt Lake City. Lors de celui-ci, ils s'imposent 76 à 74 face à DePaul et obtiennent le droit de disputer le titre national. Ils sont alors invaincus sur la saison avec un bilan de 33 victoires. La finale oppose donc une équipe qui dispute son premier tournoi final de Division I aux Spartans de Michigan State, équipe réputée de la Big Ten Conference, l'une des conférences les plus compétitives du pays. C'est également le premier affrontement entre Larry Bird et Magic Johnson. Bird évoluant dans une petite université, il est alors un joueur réputé que dans la presse locale et que très peu d'Américains ont eu la possibilité de voir jouer. Pourtant cette finale entre le petit poucet et le géant du basket universitaire va passioner le pays, avec une audience de 24,1 sur l'échelle de Nielsen, cette finale NCAA est le match de basket-ball qui a connu la plus grande audience aux États-Unis puisqu'environ un quart des Américains se sont rassemblés devant leur télévision, record toujours d'actualité. Michigan s'impose sur le score de 75 à 64 grâce aux 24 points de Magic Johnson.


Bien sûr il est l'une des attractions de la draft suivante, "pické" par les Boston Celtics, il va conduire la franchise au sommet de la NBA et offrir au pays des matchs spectaculaires, les plus notables resteront les finales NBA face aux Lakers de Magic Johnson. Larry BIRD est un joueur complet, grand (2.06 m) il peut jouer à l'intérieur mais sa technique lui permet aussi de jouer meneur ou ailier. Remontant le ballon, dunkant ou mitraillant à trois points, sa palette de jeu est large. Mais là où Larry BIRD est supérieur aux autres joueurs c'est son touché de balle,  son instinct qui vont toujours dans le sens du jeu et qui fait circuler le ballon plus vite. Ce sont ses passes du bout des doigts, en plein dribble, de volée,  dans le dos...qui font le bonheur des deux intérieurs Parrish et McHale. Voici une petite compil de ses petits gestes et roublardises qui vont faire le bonheur du public de Boston Garden mais également du pays entier :

video

Dans une NBA stéréotypé de joueurs athlétiques, Larry Bird le petit gars de l'Indiana va devenir un des joueurs les plus populaires de l'histoire de la NBA. Représentant l'Amérique profonde, sa créativité dénote avec le jeu athlétique de l'époque. Lui et Magic Johnson vont populariser le basket avec leur jeu de passes, les Celtics et les Lakers jouent alors un jeu débridé, originale et qui vont ravir les foules. D'ailleurs le paroxysme de ce jeu va arriver lors des finales NBA entre les deux équipes. Pour faire simple dès 1980 et l'arrivée des deux joueurs en NBA et pour leurs 8 premières saisons, Celtics et Lakers vont se partager 7 des 8 titres de NBA (Seul les Sixers de Julius Erving viendront casser l'hégémonie en 1983). Mais ce qui va marquer à tout jamais le pays ce sont les finales de 1984 et 1985 qui vont opposer les deux meilleures équipes des années 80. Chacune des deux équipes remportant tour à tour le titre. Larry Bird au final sera 3 fois champion NBA en 1981, 1984 et 1986 et d'un point de vue individuel il sera trois élu trois fois meilleur joueur de la NBA, performance rare, en 1984, 1985 et 1986. A cette époque il est tout simplement le meilleur joueur au monde. Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de le voir jouer ou que sur la fin, voici une compil de ce qu'il a fait de mieux en NBA. C'est superbe et personnellement c'est ce qui m'a fait aimer le basket :

video

En fin de carrière et sûrement pour lui rendre hommage il sera retenu dans la Dream Team. Bien sûr il avait le niveau pour y figurer et même dans le 5 majeur mais ses dernières saisons ont été marquées par les blessures et notamment son mal de dos récurrent. Il faut dire que le joueur a toujours joué à fond, se jetant sur le moindre ballon. Mais même amoindri il apportera à cette dream team cette touche de génie et son inspiration au jeu américain, d'ailleurs il en sera le co-capitaine avec son rival mais ami Magic Johnson. Il terminera sa carrière après sa médaille d'or aux jeux olympiques avec toute une série de records et d'honneurs. Trop long de faire la liste exhaustive mais parmi les distinctions les plus prestigieuses on peut noter son titre de sportif de l'année aux USA en 1986, devenant ainsi le premier basketteur à rafler ce titre. Et pour finir avec une petite anecdote pour les inconditionnels de Twitter, la mascotte de Twitter est un oiseau, nommé Larry en hommage à Larry Bird.

1 commentaire:

  1. Génial Larry Bird, le Platini du Basketball! Quelle créativité il avait et quelle intelligence du jeu. J'adorais ce mec, il m'a aussi fait aimer le Basketball.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...