lundi 9 juillet 2012

O. J. SIMPSON


O.J Simpson l’un des plus célèbre footballeurs américains de l’histoire en tout cas le plus médiatisé sans aucun doute. Orenthal James Simpson dit O. J. Simpson est une star à l’université au sein de la prestigieuse équipe des Trojans d’USC (University South Claifornia). Il remportera pour sa dernière année le Heisman Trophy qui récompense tout simplement le meilleur joueur de l’année en NCAA. L’année suivante il est le numéro de la draft et atterri donc dans l’équipe la plus mauvaise de la ligue, les Buffalo Bills. 


C’est le début d’une incroyable histoire. O. J. Simpson devient « the juice », un athlète insaisissable et si il tournait le coin ou franchissait le premier rideau défensif vous pouviez lui dire au-revoir car vous ne le revoyez jamais avant la zone d’en but. Drafté en 1969, il est élu en 1973 MVP de la NFL, meilleur joueur de la ligue. Cette année là il devient le premier joueur a franchir la barre des 2 000 yards gagné à la course (2 003 yards pour être précis). Depuis une poignée de joueurs a réussi à passer cette barre et même à le dépasser (le record d’Eric DISCKERSON en 1984 est de 2 105 yards) mais il faut savoir que ça été réaliser lors de saison à 16 matchs hors du temps d’O. J. Simpson le championnat régulier ne comptait que 14 rencontres. C’est vous dire la portée de l’exploit de Simpson. O. J. Simpson est devenu un des athlètes les plus populaires du pays, les Bills équipe moribonde est devenu l’équipe possédant la meilleure attaque de la NFL. Derrière sa ligne de linemen surnommé the « electric company » O. J. Simpson est une attraction pour les grandes chaines nationales et le Bills est une des équipes les plus diffusées sur le réseau national après les Steelers de Pittsburgh (qui remportera 4 superbowls dans les années 70). Dès sa carrière terminée et le délai d’attente minimum respecté, O. J. Simpson est intronisé au Hall of Fame, le Panthéon de la gloire des joueurs de Foot U.S. En fait plus que des écrits voici une petite vidéo sur les highlights de sa carrière et jugez par vous-même à quel point il allait vite et savait « casser » les plaquages :


Bien sûr à la fin des années 70, O. J. Simpson est l’un des athlètes les plus populaires des Etats-Unis, en 1973 il reçoit la Hickok Belt, trophée qui récompense le meilleur athlète professionnel de l'année aux USA. Du coup une telle notoriété ne laisse pas sensible les annonceurs et O. J. Simpson multiplie les publicités et devient même l’ambassadeur de la marque de location de voitures Hertz.


Bien sûr la publicité n’est qu’un tremplin pour lui et O. J. Simpson ne rêve que d’Hollywood. Il fait sa première apparition derrière l’écran dans le blockbuster de l’époque, la Tour Infernale aux côtés de Steve Mc Queen et Paul Newman, pas mal pour un rookie du cinéma. Mais O. J. Simpson préfère la comédie et à la TV il tourne sous la direction des déjantés Zucker-Abraham-Zucker dans la série des Police Squad. Il est le lieutenant Nordberg, rôle qu’il interpréta aussi dans l’adaptation cinématographique de la série, les « Naked Gun ». En français, la trilogie « Y’a-t-il un flic pour sauver la reine », « Y’a-t-il un flic pour sauver le président » et « Y’a-t-il un flic pour sauver Holywood » avec Leslie Nielsen en vedette :


Comme cette trilogie reste ce que le cinéma américain a produit de plus drôle, je ne peux m’empêcher de vous faire partager deux extraits. Le premier c’est la première apparition d’O. J. Simpson dans la série :


Et puis celle-ci qui reste ma scène préférée et qui suit la scène précédente.


« Y’a-t-il un flic pour sauver Holywood » sort en 1994 et c’est le dernier opus de la série c’est aussi la fin du rêve américain d’O. J. Simpson. Le 12 juin 1994, son ex-épouse Nicole Brown Simpson (qui avait demandé le divorce en 1992 après qu'il eut abusé d'elle) et son ami Ronald Goldman ont été retrouvés morts à Los Angeles alors que l'enfant d’O.J. Simpson dormait dans une chambre à l'étage. Des indices ont été trouvés sur les lieux du crime indiquant qu’O.J. Simpson pouvait être le meurtrier. Face à l'accusation de meurtre, ses avocats ont convaincu la police de Los Angeles de laisser O.J. Simpson se rendre lui même à la Police à 11 heures le 17 juin, même si l'accusation de double meurtre ne le nécessitait pas et malgré la possible condamnation à mort encourue pour un pareil crime. 

Plus d'un millier de journalistes ont attendu l'arrivée d’O.J. Simpson dans les locaux de la police. Robert Kardashian (vous connaissez tous ces filles je présume...), un ami de Simpson et accessoirement son avocat, a lu une lettre écrite par celui-ci aux médias rassemblés autour de sa maison. Dans cette lettre, Simpson dit « d'abord, vous devez comprendre que je n'ai eu rien à faire avec le meurtre de Nicole.... Ne vous sentez pas mal pour moi. J'ai eu une belle vie. » Plusieurs journalistes ont pensé que ceci ressemblait à une lettre de suicide et se sont joints à la recherche de O.J. Simpson. À 18 h 45, un shérif a repéré la voiture d'O.J., une Ford Bronco 1993 blanche, sur l'autoroute 405 en direction du nord. Quand l'officier a approché la voiture, le chauffeur, un ami de Simpson, a hurlé que ce dernier avait un pistolet braqué sur sa tête. L'officier s'est alors retiré et une poursuite à basse vitesse a commencé. La course-poursuite a d'abord été filmée par le seul hélicoptère de la chaîne KCBS. Mais à la fin de celle-ci, c'est près de douze autres agences de presse qui suivaient la tentative d'échappée, la retransmettant alors en direct sur plusieurs chaines de télévision américaines. Les spectateurs furent nombreux, et plusieurs encourageaient O.J. dans sa fuite. Vers 20 heures, la voiture d'O.J. s'arrête. O.J. Simpson, cependant, a mis 45 minutes avant de sortir du véhicule. La police avait des craintes croissantes sur l'éventualité d'un suicide. Quand il est enfin sorti de sa voiture, la police a trouvé à l'intérieur 8 000 dollars, des photos de ses enfants, une fausse moustache, un passeport et un revolver 357 Magnum chargé.


Je ne vais revenir sur le procès mais ce fut l’un des procès les plus médiatisés de l’histoire judicaire américaine. Avec un incroyable dénouement, devant plus de 100 millions téléspectateurs, O.J. Simpson est acquitté. Les jurés étaient persuadés, comme tout le monde, de sa culpabilité mais la procédure d'enquête négligée selon eux avait rendu l'accusation caduque. En revanche si il est libre en pénal, le bonhomme a été également jugé en civil ! J’avoue que je ne comprends pas tout au système judiciaire. Donc particularité du système judiciaire américain, un second procès au civil suivit quelques mois plus tard. Le 4 février 1997, un jury civil de Santa Maria (Californie), déclara Simpson responsable de la mort de Ronald Goldman, de coups et blessures sur Ronald Goldman et Nicole Brown. Simpson fut condamné à payer 33,5 millions de dollars de dommages et intérêts. Mais comme la loi californienne interdit la saisie des rentes et autres pensions, Simpson a pu conserver son train de vie somptuaire. Les Etats-Unis est vraiment un pays bizarre ! Il faut dire que le procès arrivait après celui des policiers de Rodney King qui avaient été "blanchis" et que le pays ne voulait pas revivre une vague d'émeutes comme en 1992. En effet le procès de Simpson ne devait pas une nouvelle fois marqué un clivage entre blancs et noirs.

Et aujourd’hui il est où O. J. Simpson ? Et bien en taule tout simplement dans le comté de Las Vegas et pour 33 ans !! Une histoire de fou et comme quoi le gars est très con tout de même. Coupable de deux meurtres il savait qu’à la moindre incartade tout allait lui retomber sur le palto. Et pourtant Le 16 septembre 2007, O. J. Simpson a été arrêté à Las Vegas pour séquestration, vol à main armée et agression de deux négociants de pièces de collections sportives. Il est accusé d'avoir fait irruption le 13 septembre 2007 accompagné de cinq hommes de main dans un hôtel-casino de Las Vegas afin d'y dérober, sous la menace d'armes, des souvenirs personnels et sportifs à des revendeurs. Pour se justifier, il affirme que ces souvenirs lui avaient été volés auparavant par certains de ses associés et qu'il ne savait pas que les hommes qui l'accompagnaient étaient armés. Le 4 octobre 2008, O. J. Simpson est reconnu coupable des 12 chefs d'accusation retenus contre lui, dont ceux de vol à main armée et de kidnapping. Encourant une peine de prison à perpétuité, O.J. Simpson a finalement été condamné le vendredi 5 décembre 2008 à 33 ans de prison ferme à Las Vegas pour enlèvement et vol à main armée, deux des douze chefs d'accusation dont il avait été reconnu coupable. O. J. Simpson un des plus grands athlètes de l’histoire du sport américain mais aussi l’un des plus dangereux et sûrement le plus stupide. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...